Masters Londres 2019

Le Grec Stefanos Tsitsipas a remporté le London Tennis Masters en trois sets après avoir battu l’Autrichien Dominic Thiem en finale (6-7, 6-2, 7-6). À seulement 21 ans, il s’agit de son premier succès majeur sur le circuit ATP.

L’ascension fulgurante de Stefanos Tsitsipas se poursuit… À 21 ans à peine, le Grec a remporté le Tennis Masters 2019 au terme d’une finale difficile face à l’Autrichien Dominic Thiem (6-7, 6-2, 7-6), dimanche 17 novembre à Londres. Tsitsipas (numéro 6 mondial) est le plus jeune vainqueur de l’épreuve depuis l’Australien Lleyton Hewitt en 2001, après avoir remporté le Next Gen Masters en 2018.

Sa jeunesse ne l’a pas empêché de faire preuve de maturité dans cette finale, et même tout au long de la compétition, qu’il disputait pour la première fois, sans jamais perdre le fil de son jeu. Dans le premier set de cette finale, il n’y avait même pas l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette entre les deux joueurs en termes de premières balles, de fautes directes et de points gagnants.

On aurait tendance à reprocher à Thiem (26 ans) sa plus grande maturité pour avoir remporté le premier set dans un tie break (8-6), mais l’assurance de Tsitsipas avec sa combinaison de courage et d’efficacité – 12 points gagnés sur 13 montées au filet dans le premier set – ne plaide pas en ce sens.

Et les nombreuses fois où l’on a vu Thiem se parler à lui-même, soit pour s’encourager, soit pour se faire la morale, ont clairement démontré qu’il était en danger. La violente décompression de l’Autrichien au début du deuxième set a conforté son impression.

Tsitsipas est obstiné sur son service.

Son parcours, perturbé par un virus tout au long de la semaine, avait sûrement entamé ses réserves, avec des triomphes sur Federer, Djokovic, et le tenant Zverev. Il a subi une terrible perte de 16 points pour se retrouver mené 4-0 avant de se contenter de gérer le reste du set dans l’espoir de trouver un second souffle (6-2).

Il a dû attendre d’être à nouveau breaké dans le troisième jeu de la troisième manche, alors qu’il menait 3-1 suite à un blanchissage de Tsitsipas, pour retrouver soudainement sa qualité de frappe. Il s’est rattrapé dans le sixième jeu, affligeant le Grec de sa quatrième perte de service du tournoi seulement, et les deux hommes ont exprimé une nouvelle fois leurs différences dans le tie break.

Tsitsipas a remporté son premier titre au Masters après avoir commis moins de fautes directes que ses adversaires (17 contre 3 dans le dernier set), devenant ainsi le quatrième nouveau venu à le faire après Andy Murray (2016), Grigor Dimitrov (2017) et Alexander Zverev (2018). (2018).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *